Sion est la ville dont l’air est le plus pollué de Suisse. C’était du moins le cas depuis le début de cette année pour l’un des principaux polluants de l’air, les oxydes d’azote. Les Verts valaisans prennent cette situation très au sérieux, car les pics de pollution de l’air sont corrélés avec la morbidité et la mortalité. Les Verts valaisans demandent que de nouvelles mesures soient prises, y compris la cessation des vols militaires à Sion.

Les 16 stations du réseau NABEL mesurent en continu la pollution de l’air en Suisse. La station de Sion se trouve à proximité de l’aéroport et de l’autoroute. Les valeurs limites pour les oxydes d’azote, l’ozone (en période estivale) et les particules fines sont fréquemment dépassées en Suisse. Ces émissions proviennent essentiellement de la combustion. Elles nuisent gravement à la santé et à l’économie.

Oxydes d’azote

Pour les oxydes d’azote, la valeur limite annuelle est de 30 microgrammes par mètre cube (μg/m3). L’air de Sion ne respecte pas cette limite. La moyenne journalière de 80 μg/m3 ne doit en aucun cas être dépassée plus d’une fois par année. A Sion, cette valeur de 80 μg/m3 a déjà été dépassée 10 fois depuis le 1er janvier 2006. Le 13 janvier, la moyenne journalière a même atteint 104 μg/m3, un record national. Durant les dernières 24 heures, la moyenne journalière était de 84 μg/m3, à nouveau la plus haute de Suisse.

Particules fines

Pour particules fines en suspension dans l’air, la valeur limite annuelle est de 20 μg/m3. A Sion, et ailleurs en Valais, cette limite n’est pas respectée. La moyenne journalière de 50 μg/m3 ne doit en aucun cas être dépassée plus d’une fois par année. A Sion, cette valeur de 50 μg/m3 a déjà été dépassée 12 fois depuis le 1er janvier 2006. Le record suisse, une moyenne journalière de 133 μg/m3, est cependant détenu par la station de Härkingen, dans une région rurale à proximité d’une autoroute fortement fréquentée.

Mesures à prendre

Devant les dépassements répétés des valeurs limites, à Sion, dans le Chablais et dans le reste du canton, les Verts valaisans demandent qu’un plan de mesures efficace soit mis en place, comme le requiert la législation. Les mesures prises jusqu’à ce jour par le gouvernement valaisan arrivent manifestement à bout de souffle. De nouvelles mesures sont nécessaires.


retour

En images

À 6 mois des élections fédérales, les Verts valaisans demande un PLAN CLIMAT pour des actions concrètent contre les effets du réchauffement climatique en Valais.


Toutes les vidéos

Prochaines dates